Home News Télévision: “En Europe, on n’appelle pas ça du lait”

Télévision: “En Europe, on n’appelle pas ça du lait”

0
Télévision: “En Europe, on n’appelle pas ça du lait”

Quand le marché du lait ne va pas en Europe, les prix mondiaux sont à la baisse et ce lait se retrouve chez nous et moins cher!”

Relisez notre reportage réalisé en 2018 auprès des producteurs laitiers du Burkina Faso

En 2024, pour leur documentaire, Patrick Remacle et André Chandelle ont rencontré ce même Ibrahim Diallo ; et son discours n’a pas changé. “ Le lait en poudre, c’est le poison pour nous. En Europe, on n’appelle pas ça du lait. On n’est pas contre tout le lait en poudre en Afrique mais il faut du lait compétitif dans le marché.” C’est généralement la surproduction européenne qui finit sous forme de petits sachets de poudre consommés par les familles africaines. Mais ce lait n’a plus que la couleur blanche de ce qu’il était lors de sa traite en Europe. Il a été déshydraté et sa matière grasse animale a été extraite pour ensuite être reconditionnée en Afrique avec de l’huile de palme.

Le documentaire de 52 minutes tombe à point nommé alors que l’agriculture européenne a engagé un bras de fer avec la PAC soutenant généralement le productivisme. On estime ainsi que, en 2022, 166 000 tonnes de poudre de lait ont été exportées par l’Europe vers l’Afrique (dont 1 470 tonnes par la Belgique). “ 90% du lait consommé est rengraissé, confirme un trader au Sénégal. C’est moins cher que le lait animal qui n’est pas à la portée des consommateurs. Il permet aux gens à vivre à moindre coût.”

Mais pour Erwin Schöpges, producteur laitier belge, c’est important que le monde agricole européen prenne conscience de la concurrence qu’il génère à plusieurs milliers de kilomètres de leur étable. “ Dans une agriculture équitable, c’est une fierté de notre métier de ne pas juste s’occuper de nous, ” témoigne cet agriculteur engagé.

“Traînée de poudre, la mondialisation dans un verre de faux lait” (émission Doc Shot) La Une, 22.35

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here