Home News L’impression 3D au service de la Défense à Tournai (vidéo)

L’impression 3D au service de la Défense à Tournai (vidéo)

0
L’impression 3D au service de la Défense à Tournai (vidéo)

Notamment, dans le domaine de l’impression 3D qui offre des possibilités aussi nombreuses que surprenantes comme on a pu le constater au sein de cet “Additive Manufacturing” village.

Rien à vendre !

Si l’AM village – qui occupe la cour centrale de la caserne Rucquoy – ressemble furieusement à un salon commercial, sachez qu’ici, rien n’est à vendre. L’objectif consiste en effet, avant tout, à mettre en contact des militaires, des académiciens et des industriels afin de leur permettre d’échanger des compétences, d’imaginer et d’améliorer certains outils, de comprendre les besoins des hommes de terrain et d’adapter des technologies novatrices susceptibles de les servir lors d’opérations.

L'impression 3D au service de la Défense.
Ce container atelier réalisé au sein de l’école de la Logistique partira bientôt en mission en Roumanie. ©Vincent Dubois

Cela, grâce à des outils facilement transportables et directement opérationnels une fois déployés sur place. Comme, par exemple, ce container-atelier mis au point au sein du centre tournaisien et qui partira prochainement en mission en Roumanie. Ce dernier abrite notamment une imprimante 3D permettant d’imprimer des pièces nécessaires à des réparations d’urgence sans devoir ramener les véhicules endommagés vers un garage (voire un port s’il s’agit d’un navire). C’est aussi vrai dans le domaine de l’armement. Comme on a pu le voir sur place, de nombreuses pièces, sur des véhicules, des navires, voire des armes, peuvent facilement être remplacées par d’autres en polymère ou en métal. La conception de la pièce défectueuse résultant d’un scan préalable débouchant sur un fichier numérique qui guidera le travail de l’imprimante 3D.

Cela donne parfois lieu à des productions très surprenantes.

L'impression 3D au service de la Défense.
Ce bunker en mortier spécialement conçu pour l’impression 3D restera à Tournai. Il devrait atteindre 2 mètres de haut une fois terminé, enfin… imprimé. ©Vincent Dubois

Par exemple, ce mardi, une société française imprimait en direct un petit bunker en béton d’une hauteur de deux mètres aux formes arrondies, offrant à l’utilisateur un angle de vision exceptionnel.

Des Ukrainiens sur place

Ne vous rendez pas à la caserne, la visite du village et la participation aux différentes activités (séminaires, briefing, ateliers) sont réservées aux professionnels et aux militaires.

Certaines pièces produites cette semaine devraient toutefois être exposées lors de prochaines portes ouvertes.

L'impression 3D au service de la Défense.
Les possibilités d’impression sont (presque) sans limite… ©Vincent Dubois

Sur place, nous avons également croisé, sous le couvert de l’anonymat, plusieurs militaires et spécialistes ukrainiens. Lesquels repartiront notamment avec les plans de pièces qui leur font défaut et qu’ils pourront imprimer directement sur les terrains d’opérations.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here