Home News Charleroi: deux hommes soupçonnés d’avoir braqué une station-service

Charleroi: deux hommes soupçonnés d’avoir braqué une station-service

0
Charleroi: deux hommes soupçonnés d’avoir braqué une station-service

Malgré la violence de la scène, la caissière garde son sang-froid et pense reconnaître le second auteur, qui serait un client régulier de la pompe à essence…

L’enquête débute avec cette information. L’exploitation des images de vidéosurveillance est effectuée par la police. Un agent reconnaît sur ses images Selman. La physionomie est la même, le suspect est connu pour ce genre de faits et son adresse correspond au chemin de fuite emprunté par les des deux suspects. Un panel-photo est soumis à la caissière avec la photo de l’individu, mais la victime ne le reconnaît pas.

La caissière ajoute toutefois qu’elle pense avoir reconnu le premier auteur via sa voix, quand ce dernier est revenu sur les lieux quelques jours plus tard. Et le 25 octobre, Said est embarqué par la police. Interrogé, il nie toute implication dans le vol avec violence à Marcinelle. Mais “il porte les mêmes vêtements que lors du vol”, retient le parquet.

Interpellé à son tour, Selman nie également sa participation au vol avant de revenir sur ses dires. “On ne va pas tourner autour du pot”, lâche Selman à la police. Il reconnaît finalement être l’un des auteurs du vol et balance son complice. “Il m’a dit ‘‘Viens on va travailler’’ et il avait sur lui un sac avec des couteaux et les accessoires indispensables pour le vol“.

Deux autres vols contestés

Si Selman est uniquement poursuivi pour ce vol, le cas de son ami est plus problématique: Said doit se défendre de deux autres vols, dont un à la même station essence le 16 octobre, soit trois jours avant le premier vol. Les images de vidéosurveillance ont capté les agissements du suspect, qui glissait divers objets sous sa veste. Réponse du détenu: “C’est possible d’avoir oublié de payer une canette consommée sur place.”

Plusieurs mois avant, en mai 2023, Said aurait par ailleurs dérobé le GSM d’une personne atteinte d’un handicap en rue à quelques pas du Night & Day de Marcinelle. Le prévenu nie, parlant plutôt “d’une bagarre avec la victime, en raison de son attitude à l’égard de sa copine.”

Les deux suspects, qui présentent des antécédents spécifiques, risquent gros ! Quatre ans de prison sont requis contre Said et deux années de prison contre Selman. Pour Said, Me Fosseur sollicite un acquittement sur toute la ligne, en évoquant une possible vengeance de Selman “pour une rivalité amoureuse”. L’avocate de ce dernier plaide des conditions probatoires.

Jugement dans quelques semaines.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here