Home News Cannes 2024, un festival sur un volcan

Cannes 2024, un festival sur un volcan

0
Cannes 2024, un festival sur un volcan

Sur la Croisette, les commerçants, loin de ces bruits qui agitent les réseaux sociaux, s’activaient hier face à l’arrivée des 35 000 festivaliers attendus du 14 au 25 mai. “Franchement on voit vraiment la différence entre il y a une semaine et maintenant “, constatait ainsi Eva Zemame, 20 ans, et vendeuse de glaces.

Godrèche sera là…

Mais en coulisses, l’ambiance est tout autre avec des rumeurs d’accusations en lien avec #MeToo. Elles pourraient perturber la 77e édition du festival, sept ans après l’affaire Weinstein qui a lancé le mouvement de libération de la parole.

Certains médias, bien imprudents et fort peu soucieux des règles de déontologie les plus élémentaires, ont notamment fait circuler une liste reprenant dix personnalités masculines potentiellement impliquées dans un scandale. Mais aucune enquête journalistique, et alors que Mediapart est sur le coup, n’a été publiée jusqu’ici. “Si le cas d’une personne mise en cause se présentait, nous veillerions à prendre la bonne décision au cas par cas“, tentait de déminer récemment Iris Knobloch, la présidente du Festival.

Et les organisateurs ont rappelé dimanche leur engagement depuis 2018 dans la lutte contre les violences sexuelles, “qui ont trop longtemps eu cours” dans le 7e art, via une cellule d’assistance dédiée.

Le sujet sera abordé de front avec la venue dès mercredi de Judith Godrèche, devenue fer de lance de #MeToo en France. La comédienne, qui a accusé de viols deux figures du cinéma d’auteur, Benoît Jacquot et Jacques Doillon, présentera un court-métrage, Moi aussi, réalisé avec un millier de personnes victimes de violences sexuelles ayant répondu à son appel sur les réseaux sociaux.

Mais c’est aussi sur le plan social que l’édition 2024 pourrait être agitée: un collectif rassemblant des attachées de presse, projectionnistes, chargés de billetterie et autres travailleurs du cinéma appelle à une grève. Ils demandent à bénéficier du statut d’intermittents du spectacle et ont reçu le soutien d’acteurs comme Louis Garrel et Swann Arlaud. Le Festival s’est dit prêt au dialogue.

Autant de secousses qui feraient presque oublier la compétition, mélange de jeunes talents comme la Française Agathe Riedinger avec son premier film Diamant brut sur la télé-réalité, et de monuments du 7e art à l’instar de Francis Ford Coppola qui brigue une troisième Palme d’or, avec Megalopolis, 45 ans après Apocalypse Now.

… la flamme aussi

Le palmarès, qui sera dévoilé le 25 mai, est plus qu’attendu après le succès mondial d’ Anatomie d’une chute. Le jury chargé de départager les 22 films en compétition est présidé par l’Américaine Greta Gerwig, encore auréolée du succès planétaire de Barbie. Elle sera épaulée par des personnalités comme Omar Sy, Eva Green ou encore Lily Gladstone.

La flamme olympique montera aussi les marches du Festival de Cannes, le 21 mai prochain, ont annoncé hier les organisateurs. Elle sera portée, pour l’occasion, par l’athlète paralympique français Arnaud Assoumani.


Les chaînes francophones vont adapter leurs programmes

France 2 diffusera la cérémonie d’ouverture ce mardi 14 mai à 19h, avec Camille Cottin en maîtresse de cérémonie. Elle retransmettra également la cérémonie de clôture, le samedi 25 mai, à 18h45.

Durant la quinzaine cannoise, les chaînes de France Télévisions diffuserons une programmation adaptée, avec notamment tous les soirs un film remarqué à Cannes sur France 4 (Moi Daniel Blake, Les Olympiades…). Les autres chaînes du groupe diffuseront des films comme La nuit du 12, Elvis, L’origine du monde…

Du côté de la RTBF, la programmation spéciale sera à retrouver sur Tipik, La Trois et Auvio, avec des films comme Titane (Tipik, 14/05, 22h45), Underground (La Trois, 15/05, 20h50), Le jeune Ahmed (La Trois, 20h40)… Arte a également une programmation spéciale de films et propose plusieurs cycles spéciaux sur Arte.tv.

Enfin, pour les abonnés à Pickx +, sachez que la chaîne diffusera également les cérémonies d’ouverture et de clôture, avec les commentaires de Patrick Ridremont et Deborah François.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here